Un illustrateur et un photographe s’associent pour matérialiser les monstres qui se cachent dans nos smartphones

Presque tous les matins, l’illustrateur britannique Andrew Rae va se promener à Hampstead Heath, un grand parc londonien pour y puiser l’inspiration. Au fil de ses promenades, il a été surpris par l’analogie des personnes promenant leur animal de compagnie et de celles utilisant leur smartphone. Il lui est alors venu l’idée de faire émerger des écrans des animaux fantastiques, qui nécessitent autant d’attention qu’un chien. Un projet très créatif et grinçant qui allie photographie et illustration.

Le photographe Ruskin Kyle a donc promené son objectif sur des anonymes perdus dans l’écran de leur smartphone. L’illustrateur a par la suite dessiné sur les clichés pour faire apparaître tentacules, tâches d’huile ou machines infernales qui coupent totalement les sujets du monde qui les entoure. Au début du projet, le dessin masquait totalement le téléphone, mais ce résultat ne satisfaisait pas les deux artistes. En laissant apparent l’appareil électronique, le message visant à dénoncer la place envahissante qu’ont pris les smartphones était bien plus clair et percutante.

Pour découvrir plus de visuels issus de cette série, vous pouvez suivre l’illustrateur Andrew Rae sur Instagram ou visiter le site du photographe Ruskin Kyle.

Source

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s