Une œuvre anamorphique transforme une rue de Montréal en désert de sable

Une anamorphose est une déformation d’une image. Dans l’art, il s’agit d’une œuvre volontairement déformée et visible parfaitement en se plaçant d’un point de vu donné. C’est ce qu’a réalisé le studio d’architecture canadien NÓS à proximité du musée des Beaux-Arts de Montréal. Les architectes ont dessiné à même le sol un paysage de dunes de sable uniquement avec des lignes colorées.

Baptisé « Dunes en mouvement », ce projet anamorphique imite un désert aride, un mirage au cœur de la ville rendu possible par la perspective. Ainsi, vu du dessus, l’œuvre s’apparente à une série de traits colorées abstraits et ondulants. Mais lorsque le spectateur se place à l’endroit prévu par les artistes, c’est tout un paysage désertique s’offre à lui. En plus du rôle de la perspective dans la représentation visuelle, cette installation ajoute des sphères réfléchissantes et des formes géométriques placées de manière à renforcer l’illusion d’optique de leur travail. Elles amplifient l’illusion, et à mesure que le visiteur se meut dans l’espace, sa perception de l’installation se transforme, s’inverse, se modifie… Pour ce projet, les architectes de NÓS évoque une inspiration venue de la perspective des peintres cubistes. Cette installation a été réalisée dans le cadre de l’appel à propositions annuel proposé chaque année par le Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Pour découvrir plus de travaux de NÓS, visitez son site internet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s